Vieillissement psychomoteur

Avec le vieillissement, nous bougeons moins, notre corps est moins sollicité et l'ensemble des sensations kinesthésiques est réduit à minima. Le schéma corporel1 tend à se déstructurer.

Les différents mouvements et perceptions subissent également cette dégradation par la diminution des espaces sensoriels entraînant la perte des informations et influant ainsi sur leur intégration.

En effet, chez la personne âgée, le vieillissement des articulations, des cartilages, des tendons et les atrophies musculaires entraînent une perte de mouvements, de réflexes et de gestes. La représentation des parties du corps et la sensation d'unité sont alors perturbé.

Le corps de la personne âgée est le siège de nombreuses souffrances physiques et psychiques. Il est souvent désinvesti, abîmé, usé. La perturbation du schéma corporel peut être à l'origine de la désorientation temporo-spatiale2.

Par ailleurs, les troubles de l'image du corps3 provoquent chez les personnes âgées une fragilisation de leur organisme face aux maladies et aux accidents.

Enfin, le vieillissement corporel, par ses nombreuses conséquences, peut contraindre la personne âgée à modifier sa latéralité usuelle (AVC...).

Un travail sur la conscience du schéma corporel amène vers une réconciliation du corps avec lui-même. Il s'agit alors de réhabiliter, réveiller les sens, resocialiser, aider la personne âgée à sentir le lien entre son corps et son esprit, fondement de sa personnalité.

Dans ce sens, favoriser les perceptions corporelles permet à chacun de reconnaître son corps comme sien, de se le réapproprier et ceci, même si ce corps est traumatisé ou déficient.


1 Le schéma corporel est la représentation que chacun se fait de son corps et qui lui sert de repère dans l'espace 

2 L'image du corps est l'idée que nous avons de nous, de notre personnalité, l'image que nous renvoyons aux autres.

3 La désorientation temporo-spatiale est la perte des repère spatiaux et temporels.


 

 

Avec le vieillissement, nous bougeons moins, notre corps est moins sollicité et l'ensemble des sensations kinesthésiques est réduit à minima. Le schéma corporel1 tend à se déstructurer.

Les différents mouvements et perceptions subissent également cette dégradation par la diminution des espaces sensoriels entraînant la perte des informations et influant ainsi sur leur intégration.

En effet, chez la personne âgée, le vieillissement des articulations, des cartilages, des tendons et les atrophies musculaires entraînent une perte de mouvements, de réflexes et de gestes. La représentation des parties du corps et la sensation d'unité sont alors perturbé.

Le corps de la personne âgée est le siège de nombreuses souffrances physiques et psychiques. Il est souvent désinvesti, abîmé, usé. La perturbation du schéma corporel peut être à l'origine de la désorientation temporo-spatiale2.

Par ailleurs, les troubles de l'image du corps3 provoquent chez les personnes âgées une fragilisation de leur organisme face aux maladies et aux accidents.

Enfin, le vieillissement corporel, par ses nombreuses conséquences, peut contraindre la personne âgée à modifier sa latéralité usuelle (AVC...).

Un travail sur la conscience du schéma corporel amène vers une réconciliation du corps avec lui-même. Il s'agit alors de réhabiliter, réveiller les sens, resocialiser, aider la personne âgée à sentir le lien entre son corps et son esprit, fondement de sa personnalité.

Dans ce sens, favoriser les perceptions corporelles permet à chacun de reconnaître son corps comme sien, de se le réapproprier et ceci, même si ce corps est traumatisé ou déficient.


1 Le schéma corporel est la représentation que chacun se fait de son corps et qui lui sert de repère dans l'espace 

2 L'image du corps est l'idée que nous avons de nous, de notre personnalité, l'image que nous renvoyons aux autres.

3 La désorientation temporo-spatiale est la perte des repère spatiaux et temporels.


 

 
designed by mwp